⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.


Les amendements de Adrien Quatennens pour ce dossier

6 interventions trouvées.

Monsieur le président, monsieur le ministre, madame la présidente de la commission spéciale, mesdames et messieurs les rapporteurs, chers collègues, si le projet de loi PACTE que nous allons examiner ensemble était à la hauteur des ambitions qu'il affiche, il ferait bien davantage parler de lui. Si la France se dotait aujourd'hui des moyens d'a...

Je forme le voeu qu'il en soit de même ici, en séance. Cette qualité des échanges, monsieur le ministre, me laisse penser que, contrairement au Président de la République, vous ne pouvez pas croire, vous, qu'il suffise de traverser la rue pour trouver un emploi aujourd'hui dans notre pays. Vous ne pouvez pas le croire, parce que, contrairement...

Le projet de loi PACTE vise, rien de moins, à adapter l'entreprise aux enjeux du XXIe siècle. Eh bien je pense que c'est précisément dans la détermination de ces enjeux que se trouve notre principal désaccord, qui, évidemment, conditionne tout le reste de notre discussion. Dans un monde où le 1 % le plus riche s'accapare 82 % des richesses prod...

C'est toute la société qui aurait à se mettre en mouvement et à s'organiser pour répondre à un défi qui nous met toutes et tous au pied du mur, que nous soyons d'accord ou non. À cette heure, nous devrions, monsieur le ministre, appeler les Français à se lever chaque matin pour aller travailler dans le but de participer à ce grand défi, d'orga...

Tenez-vous le pour dit : sur le Titanic en plein naufrage, il est peu probable que les passagers se soient préoccupés de savoir s'ils avaient fermé leur porte de garage. C'est pourtant bien ce que vous faites, en ne tenant aucun compte ni du diagnostic que nous établissons, ni même de sa validation par la démission de Nicolas Hulot, selon lequ...

Quant à l'administrateur salarié, vous semblez toujours le considérer comme un luxe et un danger. Visiblement, vous avez peur de la place des salariés dans l'entreprise ! Vous savez pourtant que la France est très en deçà des pratiques en vigueur chez nos partenaires européens. Vous qui êtes toujours disposé à prendre l'Allemagne pour modèle, n...