⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.


Les amendements de Alain Perea pour ce dossier

11 interventions trouvées.

Le changement climatique, perceptible par tous, ainsi que nombre d'autres facteurs poussent les Françaises et les Français à s'intéresser de plus en plus aux questions environnementales, notamment à l'énergie – sous ses aspects de production et de consommation – , qui en est l'un des enjeux majeurs. Dans ce contexte, la majorité actuelle a fai...

La réalisation de ces ambitieux projets ne va pas sans rencontrer sur les territoires des difficultés, dont mes collègues Yves Daniel, François Cormier-Bouligeon et Hervé Berville – pour ne citer qu'eux – se sont fait l'écho. Si personne ne nie ces difficultés sur les bancs de la majorité, nous pensons en même temps qu'il est important de conti...

Dans cette perspective, il nous semble important de creuser trois pistes. Première piste : inciter les territoires à bâtir encore davantage leurs projets autour des énergies renouvelables. Je ne parle pas des ZDE, sur lesquelles nous reviendrons sûrement lors de l'examen des amendements, mais d'aménagement du territoire au sens où nous l'enten...

Deuxième piste : nous devons, comme le souligne régulièrement notre collègue Patrice Perrot, revoir le modèle de répartition sur le territoire des recettes liées aux énergies renouvelables. Troisième piste : effectuer un vrai travail avec les populations.

Nous ne pourrons pas continuer indéfiniment à défendre des mesures en faveur du climat tout en laissant une partie de la population se battre contre les outils utilisés. Les mesures prévues dans cette proposition de loi sont contraires à ce que nous pensons utile. À l'intelligence du projet à coconstruire, on nous oppose la rigueur bête et méc...

Plutôt que de développer et de partager les richesses, on attise la jalousie entre les élus locaux. Plutôt que d'opter pour la pédagogie et l'évolution de la société, on laisse planer le doute en demandant rapport sur rapport sur des sujets cent fois étudiés. La position du groupe majoritaire est évidemment plus délicate à tenir sur les territ...

… car il faut arrêter de jouer avec l'avenir par manque de courage politique. Nous affirmons donc – tels sont nos trois points – que le développement de l'énergie éolienne est important pour l'avenir, qu'il provoque des difficultés sur le terrain – nous en sommes conscients – , mais qu'il ne s'agit pas de reculer devant l'obstacle, comme vous ...

Nos différences étant trop profondes, nous avons déposé des amendements de suppression des articles. Mais nous ne devons pas en rester là. Je demande officiellement à Mme la ministre de continuer à travailler avec les parlementaires sur le sujet.

Peut-être l'ai-je dit un peu trop rapidement lors de la discussion générale : en commission, nous avons clairement signalé que la majorité était prête à ouvrir le débat autour de ce texte.

Nous avons alors débattu pendant trois heures trente des amendements présentés une nouvelle fois ce soir – je les ai vérifiés un à un. Tout citoyen désireux de connaître la position des différents groupes politiques – qui se sont tous exprimés – peut retrouver nos débats sur le site de l'Assemblée. Par conséquent, je ne peux laisser dire ici qu...

Nous n'avons rien à cacher, nous assumons nos positions, nous défendons nos choix politiques et nous n'en avons pas honte. D'autre part, le fait de supprimer des articles sur lesquels nous avons déjà débattu nous permettra peut-être d'ouvrir le débat sur d'autres amendements qui n'avaient pas été discutés en commission, en l'occurrence les ame...