Liberté de choisir son avenir professionnel — Texte n° 1019

Amendement N° 1038 (Rejeté)

Publié le 11 juin 2018 par : M. Abad, M. Le Fur, M. Brun, M. Cattin, M. Pradié, M. Rémi Delatte, M. Pauget, M. Perrut, Mme Levy, M. Hetzel, M. Masson, M. Jean-Pierre Vigier, M. Leclerc, M. Cordier, M. Cinieri, M. Bony, M. Reda, M. de Ganay, M. Pierre-Henri Dumont, M. Vialay, Mme Louwagie, Mme Bazin-Malgras, Mme Anthoine, M. Minot, Mme Valentin, Mme Bassire, M. Taugourdeau, M. Bazin.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 
Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Il est mis en place un référent mobilité dans chaque centre de formation d'apprentis.

Exposé sommaire :

Il s'agit de passer d'une logique de projet ponctuel à une véritable stratégie d'établissement sur cette question, notamment en mettant en place un poste clairement dédié de « réfèrent » et en sanctuarisant des financements spécifiques dans le budget du CFA (au moment par exemple du renouvellement de la convention quinquennale des CFA).

Le rôle des « référents mobilité » au sein des CFA doit être de créer un lien permanent avec les acteurs. Ils sont en contact avec la plateforme régionale quand elle existe, le personnel du CFA, les apprentis, les entreprises et les partenaires étrangers. Ils doivent également être formés pour assurer à la fois un soutien stratégique et logistique. Les compétences à développer, dans l'idéal, sont tout sauf négligeables : compétences à caractère social (adaptabilité, réactivité, autonomie), une analyse et une compréhension des contextes et des enjeux différents, des jeux d'acteurs complexes, et des compétences en termes de communication (bi/trilingue), de pédagogie, de gestion administrative et financière, de logistique, de management et également dans le numérique. Il convient donc de construire et de prévoir la mise en place d'un parcours de formation spécifique pour les « référents mobilité » (en formation initiale comme en formation continue), qui pourra comprendre une période de mobilité.

On constate que 73,3 % des directeurs répondant à l'enquête ont une fonction « référent mobilité » dans leur CFA avec 58,3 % qui sont des référents occasionnels, 37,5 % à temps partiel et seulement

4 % à temps plein. 26,7 % des directeurs qui ont répondu n'ont pas de « référent mobilité » dans leur CFA.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion