Liberté de choisir son avenir professionnel — Texte n° 1019

Sous-Amendement N° 2216 à l'amendement N° 1840 (Non soutenu)

Publié le 14 juin 2018 par : M. Saddier, Mme Duby-Muller, Mme Bonnivard, M. Sermier, M. Bazin, M. Bony, M. Leclerc, M. Straumann, M. Cinieri, M. Descoeur, Mme Louwagie.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

À l'alinéa 12, supprimer les mots :

« ou lorsqu'il existe d'autres sources de financement public ».

Exposé sommaire :

Le projet de loi relatif à la liberté de choisir son avenir professionnel permet aux opérateurs de compétences de financer les formations se déroulant dans le cadre des contrats d'apprentissage, sur la base des règles de prise en charge unitaires définies par les branches professionnelles.

L'amendement gouvernemental, qui introduit des possibilités de majoration ou minoration de la prise en charge, indique que cette dernière pourra être minorée, notamment dans les cas de CFA dont les frais de structures sont couverts par d'autres ressources publiques.

Le présent amendement a pour objet la suppression de la minoration de la prise en charge. En effet, le terme de financement public demande à être précisé puisque cela supprimerait la possibilité pour un CFA de solliciter un financement public dans le but d'investir et de fournir une prestation complémentaire aux jeunes et aux entreprises et notamment, les fonds des programmes européens tels que le FSE (Fond Social Européen) ou le programme Erasmus + visant à promouvoir la mobilité des apprentis.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion