⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Liberté de choisir son avenir professionnel — Texte n° 1177

Amendement N° 261 (Rejeté)

Publié le 23 juillet 2018 par : M. Cherpion, M. Viry, M. Hetzel, M. Reiss.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Après le mot :

« investissement »

rédiger ainsi la fin de l'alinéa 73 :

« nécessaires à la réalisation des formations, dans les conditions fixées par décret ; ».

Exposé sommaire :

Les centres de formation d'apprentis sont au cœur de la réussite de la réforme de l'apprentissage. Leur capacité à délivrer des formations de qualité, répondant aux besoins en compétences des entreprises et plus globalement de l'économie, constitue une des conditions du succès de l'emploi des jeunes.

Le présent amendement technique précise que l'opérateur de compétences peut prendre en charge toutes dépenses d'investissement nécessaires à la réalisation des formations, selon des modalités techniques qu'il convient de fixer par décret.

Par voie réglementaire, il sera précisé que ces dépenses d'investissement comprennent les investissements immobiliers, dont les coûts liés au foncier lorsqu'ils existent, les investissements matériels, qu'il s'agisse de plateaux techniques intégrant les technologies de demain, d'équipements en machines, d'innovation pédagogique, à l'exclusion de toute dépense de fonctionnement.

Tel est l'objet du présent amendement.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion