Liberté de choisir son avenir professionnel — Texte n° 1177

Amendement N° 278 (Rejeté)

(1 amendement identique : 138 )

Publié le 21 juillet 2018 par : M. Cinieri.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Après le mot :

« emploi »,

rédiger ainsi la fin de l'alinéa 12 :

« , lorsqu'il procède ou contribue à l'achat de formations individuelles, le fait dans le cadre d'une convention conclue avec la région, qui en précise l'objet et les modalités. »

Exposé sommaire :

Les politiques d'achat de formations pour les demandeurs d'emploi n'apparaissent aujourd'hui pas suffisamment efficaces puisque, d'un coté – pour l'attribution des aides individuelles à la formation – Pôle emploi intervient et de l'autre – pour l'achat de formations collectives -, les régions sont compétentes, étant précisé que Pôle emploi peut aussi intervenir sur ces formations mais dans le cadre d'une convention passée avec la région. Il y a donc lieu de s'orienter vers une unification et une rationalisation de la commande de formations. A cette fin, le présent amendement prévoit une compétence de principe de la région pour l'ensemble des formations (individuelles et collectives), tout en maintenant la possibilité d'une intervention de Pôle emploi dans le cadre d'une convention conclue avec la région.

1 commentaire :

Le 29/11/2018 à 00:41, corinne a dit :

Avatar par défaut

pole emploi est au cœur du territoire qui évolue chaque seconde ! Pole emploi est ultra réactif face aux demandes de formations car le conseiller co construit avec le demandeur mais la région met du temps a avoir des crédits d ou les achats personnalises.

Ainsi par exemple en 2011 formation conduite de Dronne, la région refusait systématiquement cette formation pourtant porteuse d avenir les conseillers ont insiste talonnes pas les chômeurs finalement des formation ont été achetées mais la region a limite tous les budgets pole emploi.

Heureusement c est désormais un métier d avenir que la région n avait pas envisage dans ses plans

Aujourd hui en Essonne des téléphériques vont être mis en place dans le plan mobilité la région n a prévu aucun métiers pour l accueil et la réparation sur ce genre d'infrastructure alors qu en 2019 il y aurait une demande de recrutement

Pour les formation la proactivité doit être lie a la clairvoyance sur les métiers de demains la formations est encore trop dans une réponse plutôt que dans un investissement

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion