⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Liberté de choisir son avenir professionnel — Texte n° 1177

Amendement N° 438 (Rejeté)

Publié le 21 juillet 2018 par : M. Lurton.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Supprimer cet article.

Exposé sommaire :

L'article 15 A porte une obligation, pour les partenaires sociaux, d'inclure dans leurs négociations de branche et d'entreprise, la conciliation de l'engagement personnel des salariés aidants avec les contraintes liées à leur vie professionnelle en entreprise.

S'il ne s'agit pas de revenir sur le principe porté, la méthode proposée semble en revanche plus incertaine. En effet, le Gouvernement a récemment accordé une plus grande souplesse aux acteurs pour définir l'agenda social, permettant de gagner en efficacité et de mieux prendre en compte l'expertise des organisations représentatives dans la conduite des négociations en entreprise (cf. Ordonnances réformant le code du travail signées le 22 septembre 2017). A cet égard, l'article 15 A va à l'inverse de cette logique, puisqu'il impose un nouveau thème et instaure, de facto, une gestion administrée des relations entre les partenaires sociaux.

Aussi cet amendement vise à supprimer cet article, tout en invitant les partenaires sociaux à se saisir de cette question dans le cadre notamment de futures négociation avec le Gouvernement.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion