⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Liberté de choisir son avenir professionnel — Texte n° 1177

Amendement N° 496 (Rejeté)

Publié le 21 juillet 2018 par : M. Cherpion, M. Viry, M. Hetzel, M. Reiss.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Après le mot :

« alternance »,

supprimer la fin de l'alinéa 2.

Exposé sommaire :

Sous couverts de « toilettage », la modification du champ de l'ordonnance adoptée en commission pourrait dessaisir les opérateurs de compétences de la collecte des contributions conventionnelles décidées librement par les branches professionnelles, et la confier aux URSSAF.

La contribution conventionnelle permet à une branche professionnelle de disposer de moyens financiers pour accompagner le développement des compétences des salariés de la branche. Un recouvrement par les URSSAF modifie la perception de la nature de la contribution qui serait vécue comme un impôt supplémentaire par les entreprises. Ce changement, effectué à la sauvette par ordonnance, risque d'entraîner une baisse de cette source de financement, précisément au moment où la formation professionnelle des salariés est plus que jamais dépendante de la participation des entreprises.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion