⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Liberté de choisir son avenir professionnel — Texte n° 1177

Amendement N° 56 (Rejeté)

(1 amendement identique : 142 )

Publié le 21 juillet 2018 par : M. Fuchs, M. Becht.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Supprimer l'alinéa 8.

Exposé sommaire :

La disposition qu'il est proposé de supprimer vise à abroger l'article L. 6331‑46 du Code du Travail. Or cet article précise que les taux de cotisation applicables aux entreprises des secteurs du bâtiment et des travaux publics, versés au CCCA-BTP pour le financement des CFA-BTP sur le territoire national, ne sont pas applicables dans les départements de la Moselle, du Bas-Rhin et du Haut-Rhin.

Il n'y a, en Alsace-Moselle, aucun CFA du réseau CCCA-BTP. Les entreprises de ces trois départements, verseraient donc une taxe pour un outil de formation dont ils ne peuvent bénéficier.

Les outils de formation pour le BTP dans le Haut-Rhin existent dans les CFA non paritaires de Cernay et Colmar. Il n'y a donc aucun intérêt à créer un CFA du réseau CCCA-BTP dans ce département.

La ministre du travail s'étant engagée à conserver les dispositions dérogatoires du droit local des départements du Haut-Rhin, du Bas-Rhin et Moselle pour préserver ce qui fonctionne bien, c'est pourquoi la suppression de cette disposition est proposée.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion