⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Projet de loi de finances pour 2019 — Texte n° 1255

Amendement N° 810A (Non soutenu)

Publié le 15 octobre 2018 par : Mme Lorho.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Supprimer cet article.

Exposé sommaire :

Supprimer le taux réduit de taxe intérieure de consommation sur les projets énergétiques (TICPE) sur le gazole non routier va porter préjudice aux entreprises des secteurs concernés. En plus d'engendrer une baisse du taux d'investissement des collectivités locales dans les infrastructures, cette suppression représentera une hausse significative d'impôts pour certains domaines. Pour la filière des travaux publics, cette augmentation atteindrait les quelques 700 millions d'euros. Ce sont les 8000 entreprises de ce domaine qui vont souffrir, en voyant leur marge s'abaisser de près de 60 %.

Cette suppression, qui n'a pas fait l'objet de concertation avec les secteurs concernés constitue une mesure violente, visant le rendement fiscal. En l'absence des résultats réels de cette mesure à l'échelle économique, il est à craindre que des centaines de PME doivent fermer leurs portes si la suppression du TICPE est maintenu en l'état.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion