Projet de loi N° 1402 portant création de l'AFB-ONCFS, modifiant les missions des fédérations des chasseurs et renforçant la police de l'environnement

Amendement N° CD171 (Rejeté)

(1 amendement identique : CD54 )

Publié le 4 décembre 2018 par : M. Castellani, M. Acquaviva, M. Brial, M. Clément, M. Colombani, M. Charles de Courson, Mme Dubié, M. El Guerrab, M. Falorni, M. Favennec Becot, M. François-Michel Lambert, M. Molac, M. Pancher, Mme Pinel, M. Pupponi, M. Philippe Vigier.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 
Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

À l'alinéa 2, substituer au mot :

« inférieur »

le mot :

« supérieur ».

Exposé sommaire :

Le présent amendement vise à limiter le pouvoir réglementaire dans la fixation du mondant de la contribution des Fédérations Départementales et de la Fédération Nationale de la Chasse au concours de la biodiversité.

L'étude d'impact jointe au projet de loi démontre, en sa page 36, combien les chasseurs contribuent directement et activement aux « actions de protection effective de la biodiversité (entretien et restauration d'habitats, sensibilisation et éducation à l'environnement...) ». Considérant que les chasseurs contribuent activement par leurs actions à la protection et la mise en valeur de la biodiversité, il apparait déplacé de créer un prélèvement obligatoire sur les permis de chasse.

En limitant ce prélèvement à quelques euros, l'Assemblée Nationale s'assure de ne pas induire une augmentation des cotisations annuelles acquittées par les chasseurs tout en assurant une contribution financière de ces derniers à la préservation de la biodiversité. Dans un contexte où nos contemporains se sentent sous une pression fiscale étouffante, il convient de manier avec délicatesse et parcimonie la création de nouveaux prélèvements.

1 commentaire :

Le 09/12/2018 à 17:37, germont a dit :

Avatar par défaut

en matière de biodiversité il ne faut fermer les yeux sur la réalité.la surpopulation du gibier (surtout en forêt) amène à des dégats considérables aux peuplements(abroutissement des jeunes plants-régénération compromise etc..etc)l'équilibre sylvo-cynégétique rompu est un constat d'échec!sans parler des accidents routiers corporels et matériels.

la contribution des cotisations doit se faire avec l'évaluation des dégats (mais comment y arriver sur le long terme?°

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion