Projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2019 — Texte n° 1408

Amendement N° 271 (Adopté)

(2 amendements identiques : 160 328 )

Publié le 28 novembre 2018 par : Mme Dubié, M. Acquaviva, M. El Guerrab, M. Falorni, M. Favennec Becot, M. Molac, M. Pancher, Mme Pinel, M. Philippe Vigier.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 
Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Supprimer l'alinéa 7.

Exposé sommaire :

Cet amendement vise à supprimer le 7ème alinéa de l'article 29. Cet alinéa permettrait aux Agences Régionales de Santé (ARS) d'adapter les autorisations de mise en service de véhicules sanitaires affectés aux transports terrestres aux besoins des établissements de santé.

Aujourd'hui, les articles R.6312 du Code de la santé publique déterminent tous les 5 ans un nombre de véhicules affectés aux transports sanitaires. Ces dispositions permettent de contenir l'augmentation de la dépense de ce type de transports.

Avec la possibilité d'adapter les autorisation de mises en service de véhicules sanitaires aux besoins des établissements de santé, ces flux ne seront plus contenus. Les entreprises de transports sanitaires s'en trouveraient donc fragilisées car elles devraient faire face à une demande plus importante et dérégulée, ce qui nuirait à l'emploi.

Enfin, cette décision prise sans concertation avec les professionnels concernés ne permettrait pas de réaliser les économies escomptées.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion