⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Programmation 2018-2022 et réforme de la justice — Texte n° 1548

Amendement N° 156 (Rejeté)

Publié le 14 janvier 2019 par : M. Latombe.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Rédiger ainsi les alinéas 10 à 12 :

« Art. 4‑7. – Pour pouvoir être proposés au public, les services mentionnés aux articles 4‑1, 4‑2 et 4‑4 doivent être certifiés par le garde des sceaux, ministre de la justice. La certification est accordée après vérification du respect des exigences mentionnées aux articles 4‑1 à 4‑6. »
« Un décret en Conseil d'État précise les procédures de délivrance et de retrait de la certification. »

Exposé sommaire :

Cet amendement vise à rétablir la version adoptée par le Sénat qui donne un caractère obligatoire la certification.

Afin de garantir aux usagers le plus haut degré de sécurité dans le processus de règlement des différends, la certification des services en ligne fournissant des prestations de règlement extrajudiciaire des litiges doit être rendue obligatoire. Cela s'inscrit notamment dans l'esprit de la loi Justice du XXIème siècle qui étend l'arbitrage aux litiges de petits montants ou de voisinage et aux litiges de la consommation.

Cet amendement a été rédigé avec les avocats.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion