⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Prévention et sanction des violences lors des manifestations — Texte n° 1600

Amendement N° 130 (Rejeté)

(4 amendements identiques : 35 52 163 174 )

Publié le 28 janvier 2019 par : Mme Ménard.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Supprimer cet article.

Exposé sommaire :

Il convient de supprimer cette mesure, redondante avec le décret n° 2009‑724 du 19 juin 2009 relatif à l'incrimination de dissimulation illicite du visage à l'occasion de manifestations sur la voie publique. En effet, l'article R 645‑14 du code pénal permet déjà de punir d'une contravention de 5ème classe (contravention allant jusqu'à 1500 euros et 3000 euros en cas de récidive) le fait de dissimuler volontairement son visage lors d'une manifestation afin de ne pas être identifié dans des circonstances faisant craindre des atteintes à l'ordre public.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion