Organisation et transformation du système de santé — Texte n° 1681

Amendement N° AS1072 (Adopté)

Publié le 12 mars 2019 par : Mme Dufeu Schubert, Mme Fontaine-Domeizel, M. Baichère, M. Morenas, Mme Piron, M. Haury, M. Fugit, Mme Le Peih, M. Sorre, M. Maillard, M. Damaisin, Mme Josso, Mme Khattabi, Mme Janvier, Mme Hammerer, M. Touraine, M. Rebeyrotte, M. Vignal, Mme Wonner, M. Simian, Mme Clapot, Mme Vignon, Mme Goulet, M. Cazenove, Mme Oppelt, M. Daniel, Mme Sarles, M. Dirx, Mme Lenne, Mme Gipson, Mme Bagarry, M. Buchou, Mme Rossi, Mme Grandjean, M. Belhamiti, Mme Vanceunebrock-Mialon.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 
Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 
Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

À l'alinéa 3, après le mot :

« France »

insérer les mots :

« , dont un stage situé dans une zone caractérisée par une offre de soins insuffisante ou des difficultés dans l'accès aux soins, définie en application de l'article L. 1434‑4 du code de la santé publique, ».

Exposé sommaire :

Les étudiants en médecine, lors de la réalisation du second cycle d'études, sont amenés à réaliser des stages dans divers services. Cependant, ces stages sont très largement concentrés dans les milieux urbains et ont donc lieu essentiellement dans les grandes métropoles.

Or, c'est la réalisation de ces stages dans d'autres milieux, et en particulier dans les territoires ruraux ou périurbain où la difficulté d'accès aux soins est présente, qui permettrait aux étudiants de découvrir une autre pratique de la médecine et ainsi les former et les inciter à la pratique dans ces zones. En effet, un jeune médecin n'ira pas s'installer dans une zone ou un milieu qu'il n'a jamais expérimenté en stage.

Aussi, cet amendement propose que l'accès à l'internat soit conditionné à la réalisation d'au moins un stage dans une zone caractérisée par une offre de soins insuffisante ou des difficultés d'accès aux soins, afin de permettre la découverte de cette pratique de la médecine à l'ensemble des étudiants.

1 commentaire :

Le 13/03/2019 à 07:43, bertrand vidal a dit :

Avatar par défaut

Etant Médecin généraliste, installé en zone semi rurale, et me préparant à recevoir des internes en stage, je pourrais trouver la mesure intéressante.

Cependant, les étudiants en deuxième cycle des études médicales (externes) présentent une particularité non négligeable: ils sont en stage uniquement par demi-journées (le matin essentiellement), leur autre demi-journée étant consacrée à leurs cours à la Faculté de médecine: comment faire (alors que tous ne sont pas véhiculés) pour aller en stage le matin souvent loin de la ville de faculté et revenir pour les cours à 14 heures, qui les assure en cas d'accident sur leur trajet?? D'autre part, l'indemnité de stage mensuelle versée aux externes étant de l'ordre de 200 euros, je vous laisse faire le calcul...

Vouloir faire découvrir un mode d'exercice autre que le confort ronronnant des CHU est une très belle idée. C'est par ce moyen que l'on fera découvrir aux étudiants qu'il y a une vie en dehors de l'hôpital, et qu'elle n'est pas forcément inintéressante. Passer par une incitation et mettre en place des structures favorisant cette pratique serait à mon sens bien plus utile qu'une "obligation" coercitive impossible à mettre en oeuvre!!

Aussi, je ne peux que considérer que cet amendement représente une régression pour la qualité de l'enseignement de nos futurs confrères, et par là un appauvrissement supplémentaire de notre profession.

Dr Bertrand VIDAL, 74250 VIUZ EN SALLAZ

PS: n'adhérant à aucun syndicat, ma parole est libre

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion