⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Organisation et transformation du système de santé — Texte n° 1767

Amendement N° 591 (Rejeté)

(1 amendement identique : 1661 )

Publié le 18 mars 2019 par : M. Daniel, M. Damaisin, M. Girardin, Mme Josso, M. Cazenove, Mme Racon-Bouzon, Mme Bureau-Bonnard, M. Cesarini, M. Freschi, M. Claireaux, M. Ardouin, Mme Leguille-Balloy, Mme Piron, M. Fugit, Mme Hérin, M. Simian, M. Nadot, Mme Petel, Mme Valetta Ardisson.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 
Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

I. – À compter du 1er janvier 2020 et pour une durée de trois ans, à titre expérimental, l'État rend obligatoire dans deux régions déterminées par les ministres chargés de la santé et de la sécurité sociale la dispensation et la formation à l'aide médicale d'urgence pour les pharmaciens d'officine.

II. – Un décret détermine les régions concernées par l'expérimentation et fixe le champ et les modalités de sa mise en œuvre.

III. – Un rapport d'évaluation réalisé par le Gouvernement est, au terme de l'expérimentation, remis au Parlement.

Exposé sommaire :

Cet amendement a pour objet de former les pharmaciens à l'aide médicale d'urgence.

De par l'augmentation des besoins en médecine d'urgence et les changements de démographie médicale en France, il est important d'identifier et de coordonner l'ensemble des acteurs de soins capables de prendre en charge les urgences.

En raison de leur accessibilité immédiate, leur maillage homogène, leur visibilité singulière, leur réseau de garde et leur possibilité de délivrer des médicaments en urgence, les pharmaciens constituent l'offre de soins privilégiée pour beaucoup de personnes.

Cet amendement permettrait ainsi d'améliorer la prise en charge des urgences en France en renforçant le tissu de soignants de proximité́. Les pharmaciens font partie des professionnels ressources compétents en situation d'urgence. Leurs compétences, basées sur le raisonnement clinique partagé avec le médecin régulateur et leur recueil d'indices guidé par une aide cognitive ainsi que la capacité́ à réévaluer leurs actes, permettent aux pharmaciens de prodiguer des soins adaptés.

Pour ce faire, les pharmaciens et leurs équipes doivent répondre à des critères de formation réguliers, utilisant la simulation, confectionnant des aides cognitives d'aide à la décision.

1 commentaire :

Le 18/03/2019 à 08:44, Cyrien_69560 a dit :

Avatar par défaut

Il serait beaucoup plus perspicace de ramener la fonction de pharmacien a sa formation première en leur interdisant la vente de produits dérivés qui encombrent les officines !

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion