Collectivité européenne d'alsace — Texte n° 1844

Amendement N° CL76 (Irrecevable)

Publié le 17 juin 2019 par : M. Becht, M. Herth, Mme Descamps, M. Brindeau, M. Ledoux, Mme Sage.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Cet amendement a été déclaré irrecevable après diffusion en application de l'article 98 du règlement de l'Assemblée nationale.

Exposé sommaire :

Les trois grands domaines d’action identifiés pour la prochaine programmation du Fonds Social Européen, pour lesquels les Etats membres devront allouer des « parts suffisantes » de leurs ressources FSE sont précisés ci-dessous:

- 1 - L’éducation, la formation et l’apprentissage tout au long de la vie : priorité aux jeunes sans emplois et hors du système scolaire (« not in employment, education or training », NEET).

- 2 - L’inclusion sociale, la santé et la lutte contre la pauvreté : actions en faveur des groupes défavorisés (chômeurs de longue durée, enfants, communautés marginalisées -Roms, migrants).

- 3 - L’efficacité des marchés du travail et l’égalité d’accès à un emploi de qualité.

Le présent amendement a pour objet d’inscrire la Collectivité européenne d’Alsace comme acteur majeur en matière de coopération transfrontalière et de sa vocation européenne, en cohérence avec les accords de Matignon sur le rôle prépondérant de cette collectivité en matière de coopération transfrontalière, en la positionnant en tant que chef de file.

Cette mission permettra une meilleure coordination des projets pour, in fine, une meilleure rentabilité de ces fonds.

Ceci lui permettra si elle le souhaite d’opérer leur gestion en proximité au plus près des problématiques locales et des acteurs concernés.

Cette échelle territoriale est du reste particulièrement cohérente avec les périmètres de gestion des fonds européens définis par la Commission européenne, qui a retenu l’Alsace comme strate de gestion pertinente.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion