⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Transformation de la fonction publique — Texte n° 1924

Amendement N° 736 (Rejeté)

Publié le 13 mai 2019 par : M. Bernalicis, Mme Autain, M. Coquerel, M. Corbière, Mme Fiat, M. Lachaud, M. Larive, M. Mélenchon, Mme Obono, Mme Panot, M. Prud'homme, M. Quatennens, M. Ratenon, Mme Ressiguier, Mme Rubin, M. Ruffin, Mme Taurine.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 
Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Le quatrième alinéa de l’article 21 de la loi n° 83‑634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires est complété par une phrase ainsi rédigée : « Ces absences sont incompressibles pour le calcul de l’absentéisme. »

Exposé sommaire :

Par cet amendement de repli, nous proposons que, pour lutter contre les discriminations, les congés de maternité ne puissent être considérés que comme des absences incompressibles, dans la fonction publique.

Lors de l’examen du texte en commission, la rapporteure a convenu que notre amendement soulevait un véritable problème, mais sa rédaction ne lui a pas paru pas satisfaisante. Elle a également considéré que cette question relevait du domaine réglementaire et que le IV, qui vise l’ensemble des salariées et pas uniquement les fonctionnaires, n’avait pas lieu d’être dans ce projet de loi (1). Dans un esprit constructif, et pour faire suite à ces remarques, nous avons déposé cet amendement de repli qui ne concerne désormais que la fonction publique et non le secteur privé. Si le cas échéant d’autres points nouveaux insatisfaisaient Mme la rapporteure, nous l’invitons à sous-amender, ce qui serait la démarche attendue étant donné son office et sa position exprimée par le compte-rendu.

(1)http ://www.assemblee-nationale.fr/15/cr-cloi/18‑19/c1819071.asp

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion