⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Projet de loi de finances pour 2020 — Texte n° 2272

Amendement N° 1220C (Rejeté)

Publié le 30 octobre 2019 par : Mme Ramassamy, Mme Anthoine, Mme Bazin-Malgras, M. Masson, M. Kamardine, Mme Louwagie, M. Abad, M. Viala, Mme Dalloz.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Modifier ainsi les autorisations d'engagement et les crédits de paiement :

(en euros)
Programmes+-
Emploi outre-mer0300 000
Conditions de vie outre-mer00
Fonds de lutte contre les discriminations et les violences verbales et physiques contre les personnes LGBT(ligne nouvelle)300 0000
TOTAUX300 000300 000
SOLDE0

Exposé sommaire :

L’actuel projet de loi de finances fait l’impasse sur un problème majeur pour les Outre-mer : l’homophobie.

De nombreux rapports parlementaire et de la Commission nationale consultative des droits de l’homme montrent que les discriminations, les agressions et les violences contre les communautés LGBT sont plus manifestes dans les territoires ultramarins et les tissu associatif d’aide aux personnes victimes d’actes homophobes moins dense.

Ainsi, cet amendement propose d’abord d’agir à la source en créant un fonds spécifique de 300 000 euros pour financer la lutte contre l’homophobie en renforçant la prévention en milieu scolaire, de mieux former les agents et fonctionnaires ultramarins et de renforcer le tissu associatif local.

Le pilotage de ce fonds pourrait être confié aux associations qui collaborent déjà avec l’administration, les collectivités territoriales et les services des académies.

Cette diminution est supportée par les crédits de l’action 1 de Soutien aux entreprises du programme 138 .

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion