⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Projet de loi de finances pour 2020 — Texte n° 2272

Amendement N° 1335C (Rejeté)

Publié le 30 octobre 2019 par : Mme Ménard.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Modifier ainsi les autorisations d'engagement et les crédits de paiement :

(en euros)
Programmes+-
Police nationale10 000 0000
Gendarmerie nationale010 000 000
Sécurité et éducation routières00
Sécurité civile00
TOTAUX10 000 00010 000 000
SOLDE0

Exposé sommaire :

Transférer 10 000 000 d’euros du programme 152 « gendarmerie nationale » action 02 « sécurité routière » vers le programme 176 « police nationale » action 06 « Commandement, ressources humaines et logistique »

En octobre 2018, dans un entretien au Journal du dimanche, M. Christophe Castaner, nouveau ministre de l’Intérieur, expliquait : « Je m’inquiète par exemple de la pression qui s’exerce à la frontière espagnole : depuis le début de l’année, on a recensé en Espagne 48 000 entrées irrégulières en provenance du Maroc – une augmentation de 155 % ! En un an, les non-admissions à la frontière franco-espagnole ont augmenté de près de 60 % dans les Pyrénées-Atlantiques ».

Depuis janvier 2019, 15 683 migrants sont arrivés en Espagne par la mer, 45 % de moins que sur les huit premiers mois de 2018, selon le ministère espagnol de l’Intérieur. De facto, la pression migratoire sur la frontière franco-espagnole a baissé. C’est une bonne chose.

Pourtant, la présence de l’État aux frontières de la France ne doit pas faiblir : il faut par conséquent en augmenter significativement le budget.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion