⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Projet de loi de finances pour 2020 — Texte n° 2272

Amendement N° 1436C (Retiré avant séance)

Publié le 31 octobre 2019 par : Mme Ménard.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Modifier ainsi les autorisations d'engagement et les crédits de paiement :

(en euros)
Programmes+-
Prévention, sécurité sanitaire et offre de soins160 000 0000
Protection maladie0160 000 000
TOTAUX160 000 000160 000 000
SOLDE0

Exposé sommaire :

Transférer 160 000 000 euros de l’action 02 « Aide médicale d’État » du programme 183 « Protection maladie » vers l’action 12 « Santé des populations » du programme 204 « Prévention, sécurité sanitaire et offre de soin ».

La France vit en effet un étrange paradoxe : elle n’a jamais compté autant de médecins (près de 216 000 praticiens en activité recensés au 1er janvier 2017) tandis que les déserts médicaux ne cessent de s’étendre. Près d’un Français sur dix vit dans un désert médical. 9 000 communes – ce qui représente tout de même quelques 5,3 millions d’habitants - sont en manque de médecins généralistes.

Les populations résidant dans une zone rurale isolée souffrent particulièrement de cette pénurie. Il en va de même dans la grande couronne des principaux centres urbains.

Mais on rencontre aussi des déserts médicaux dans les centres de villes moyennes comme à Béziers.

Pour remédier à ce problème, certains estimesnt que recourir aux médecins étrangers est la seule solution.

Au 1er janvier 2017, la France comptait 26 805 médecins titulaires d’un diplôme européen ou extra-européen. Une hausse de 7,8 points par rapport à 2007.

Par ailleurs, l’Atlas de la démographie médicale publié en 2018 par le Conseil national de l’ordre des médecins révèle ainsi qu’il existe un lien inversement proportionnel entre la densité médicale des départements et le pourcentage de médecins à diplôme étranger parmi les nouveaux inscrits....

La question qu’il faut se poser est la suivante : lLa venue des médecins étrangers en France est-elle pertinente si ces derniers n’ont pas, au minimum, le même niveau que les médecins formés dans notre pays ?

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion