⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Projet de loi de finances pour 2020 — Texte n° 2272

Amendement N° 1663C (Retiré)

Publié le 4 novembre 2019 par : M. Laqhila.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Modifier ainsi les autorisations d'engagement et les crédits de paiement :

(en euros)
Programmes+-
Hébergement, parcours vers le logement et insertion des personnes vulnérables00
Aide à l'accès au logement00
Urbanisme, territoires et amélioration de l'habitat00
Impulsion et coordination de la politique d'aménagement du territoire010 000 000
Interventions territoriales de l'État00
Politique de la ville10 000 0000
TOTAUX10 000 00010 000 000
SOLDE0

Exposé sommaire :

Cet amendement d’appel a pour objectif d’interroger le Gouvernement sur l’écart à la trajectoire annoncée l’an dernier de l’inscription des crédits de paiement versés à l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU) dans le cadre de la mise en œuvre du nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU).

Pour rappel, le budget du financement de l’ANRU pour la mise en œuvre du NPNRU est passé de 5 milliards d’euros à 10 milliards d’euros, après l’engagement de l’État, inscrit à l’article 132 de la loi de finances pour 2018, de contribuer à ce financement à hauteur de 1 milliard d’euros.

L’État s’est engagé à financer 200 millions d’euros en autorisations d’engagement et en crédits de paiement sur le quinquennat. Si l’ensemble des autorisations d’engagement ont déjà été inscrites (15 millions d’euros en 2018 et 185 millions d’euros en 2019), l’inscription des crédits de paiement sur le quinquennat se fait selon un calendrier décalé, plus proche des besoins de paiement de l’ANRU.

Ainsi, après une inscription de 15 millions d’euros en CP en 2018 et de 25 millions d’euros en 2019, le Gouvernement maintient l’effort à 25 millions d’euros en 2020. Cette trajectoire s’éloigne sensiblement de celle annoncée l’année dernière puisque 35 millions d’euros auraient dû être inscrits dans le PLF pour 2020.

Cet amendement propose donc de transférer 10 millions d’euros de l’action 11 « Section locale du FNADT » du programme 112 vers l’action 4 « Rénovation urbaine et amélioration du cadre de vie » du programme 147. A noter que ce transfert est aussi réalisé en AE pour permettre la recevabilité financière de cet amendement.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion