⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Projet de loi de finances pour 2020 — Texte n° 2272

Amendement N° 1762C (Retiré)

Publié le 4 novembre 2019 par : Mme Fiat, Mme Autain, M. Bernalicis, M. Coquerel, M. Corbière, M. Lachaud, M. Larive, M. Mélenchon, Mme Obono, Mme Panot, M. Prud'homme, M. Quatennens, M. Ratenon, Mme Ressiguier, Mme Rubin, M. Ruffin, Mme Taurine.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 
Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Modifier ainsi les autorisations d'engagement et les crédits de paiement :

(en euros)
Programmes+-
Inclusion sociale et protection des personnes01 000 000
Handicap et dépendance00
Égalité entre les femmes et les hommes00
Conduite et soutien des politiques sanitaires, sociales, du sport, de la jeunesse et de la vie associative00
Mise au norme des espaces non accessibles aux personnes en situation de handicap(ligne nouvelle)1 000 0000
TOTAUX1 000 0001 000 000
SOLDE0

Exposé sommaire :

Vivre à Paris, dans une grande ville, en zone rurale et souffrir d’un handicap nécessite chaque jour de relever des défis inouis. Le monde ayant été créé par les valides, les personnes qui s’éloignent de la norme validiste se retrouve mises au ban de certaines activités, de certains lieux, de certains emplois, de certaines rencontres, de certains déplacements.
Il est fondamental que l’État engage un plan réel d’investissement afin de mettre aux normes l’ensemble des établissements publics, des transports en commun, afin que plus jamais, dans un pays aussi riche que la France, on ne laisse des personnes « derrière ». Conformément à nos engagements pris lors de la campagne présidentielle de 2017, nous réaffirmons que le handicap n’est pas une affaire privée, c’est une affaire politique. Nous proposions à cet effet d’atteindre enfin l’objectif « 0 obstacle » : tolérance 0 contre les entraves, en permettant que les préfets puissent se substituer aux maires pour imposer les travaux et fermer les bâtiments privés ne respectant pas la loi, et imposer un plan de mise en accessibilité des transports (trains intercités notamment). En outre, nous proposions de rendre obligatoire la formation initiale et continue des architectes et des professionnel·le·s du cadre bâti à l’accessibilité pour tous et au design universel, et de systématiser la mise en place de commissions municipales d’accessibilité, notamment en ce qui concerne le logement, la voirie, les lieux de sport, de loisirs et de tourisme.
Nous avons des propositions, construites par des personnes concernées. Elles sont réalisables. Nous suggérons au Gouvernement de cesser de reprendre les concepts et idées du Rassemblement national et de se baser un peu plus sur notre programme. Nous n’en prendrons pas ombrage et le monde se portera bien mieux.

A des fins de recevabilité financière, cet amendement opère un transfert de crédits de 1 000 000 € (symbolique) de l’action 11 du programme 304 vers une ligne nouvelle intitulée « mise au norme des espaces non accessibles aux personnes en situation de handicap ».

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion