⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Projet de loi de finances pour 2020 — Texte n° 2272

Amendement N° 2048C (Adopté)

Publié le 6 novembre 2019 par : le Gouvernement.

Modifier ainsi les autorisations d'engagement et les crédits de paiement :

(en euros)
Programmes+-
Accès et retour à l'emploi00
Accompagnement des mutations économiques et développement de l'emploi253 000 0000
Amélioration de la qualité de l'emploi et des relations du travail00
Conception, gestion et évaluation des politiques de l'emploi et du travail00
TOTAUX253 000 0000
SOLDE253 000 000

Exposé sommaire :

Cet amendement tire les conséquences budgétaires du retrait, conformément à l’annonce du Premier ministre le 24 septembre dernier, de l’article 79 du PLF recentrant les exonérations en faveur de l’aide à domicile.

Cette mesure représentait une économie de 323 M€ en AE et CP sur les crédits du P103 en 2020. Une fois intégré le coût pour la sécurité sociale lié au report sur les allègements généraux de cotisations sociales, estimé à 120 M€ en 2020, l’économie pour les finances publiques aurait été de 203 M€.

Il intègre également les conséquences du report de l’entrée en vigueur au 1er janvier 2020 du décret recentrant l’aide aux créateurs et repreneurs d’entreprises, prévu en complément de l’article 30 du PLF. Ce décalage conduit à rehausser les dépenses de 50 M€ en AE et en CP sur les crédits du P103.

Ces évolutions seront gagées à hauteur de 120 M€ sur les crédits du plan d’investissement des compétences (PIC).

Le plafond des crédits du P103, et donc de la mission, est par conséquent rehaussé de 253 M€.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion