Projet de loi de finances pour 2020 — Texte n° 2272

Amendement N° CF464C (Irrecevable)

Publié le 22 octobre 2019 par : M. Coquerel, Mme Autain, M. Bernalicis, M. Corbière, Mme Fiat, M. Lachaud, M. Larive, M. Mélenchon, Mme Obono, Mme Panot, M. Prud'homme, M. Quatennens, M. Ratenon, Mme Ressiguier, Mme Rubin, M. Ruffin, Mme Taurine.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 
Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Cet amendement a été déclaré irrecevable après diffusion en application de l'article 98 du règlement de l'Assemblée nationale.

Exposé sommaire :

Par cet amendement d’appel, nous proposons de redéployer l’augmentation des crédits du programme 182 prévue pour 2020 pour financer la création de nouveaux centres éducatifs fermés (composante pré-carcérale de la justice des mineurs), budgétés pour 2020 à hauteur de 4,3 millions d’euros en crédits de paiement, pour les affecter à des mesures en milieu ouvert (garantissant une meilleure réinsertion des mineurs), ce en créant un nouveau programme spécifique.

En détail :

Les règles budgétaires de la loi organique relative aux lois de finances (LOLF), telles qu’interprétées par les services de l’Assemblée nationale, les présidences de l’Assemblée et de la commission des finances, interdisant la re-répartition de crédits entre actions d’un même programme, nous créons donc un programme supplémentaire dans la mission « Justice », qui sera chargé durant l’exercice budgétaire d’abonder le programme 182 pour soutenir le développement des mesures de milieu ouvert.

En matière de protection judiciaire de la jeunesse, nous estimons qu’il faut sortir de la logique carcéralo-centrée, et que plutôt que de privilégier les centres éducatifs fermés (le Gouvernement ayant annoncé qu’il souhaitait en créer 20 dès 2019 ! – voir annexe du projet de loi de programmation de la justice 2019‑2022 *1*), les solutions privilégiant le milieu ouvert sont préférables.

*1* https ://www.senat.fr/leg/pjl17‑463.html

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion