Projet de loi de finances pour 2020 — Texte n° 2272

Amendement N° CF841C (Irrecevable)

Publié le 23 octobre 2019 par : Mme Manin, M. Letchimy, Mme Vainqueur-Christophe, Mme Pau-Langevin, M. Jean-Louis Bricout, Mme Victory, Mme Tolmont, M. Carvounas, M. Pueyo.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Cet amendement a été déclaré irrecevable après diffusion en application de l'article 98 du règlement de l'Assemblée nationale.

Exposé sommaire :

Cet amendement est un amendement d'appel. Il vise à demander l’acquisition d’un scanner mobile au bénéfice du Grand Port Maritime de Martinique, tout en mettant en évidence l'explosion de la criminalité et des homicides en Martinique, depuis le début de l'année 2019.

En effet, depuis le début de l'année 2019, la Martinique fait face à une explosion de la criminalité et des homicides par armes à feux : 19 homicides constatés, 54 tentatives d’homicides recensés par les forces de police en Martinique et 40 policiers en service ont été blessés.

Cette circulation d'armes à feux s'opère sur fonds de trafic de drogue (cocaïne, cannabis) en provenance des pays caribéens voisins et d'Amérique du Sud. La hausse attendue du trafic aérien et des passagers (extension future de l’aéroport international de Fort-de-France), du trafic de plaisance nautique (la marina du Marin est l’une des plus fréquentées de la Caraïbe) et du fret maritime (tonnage du Grand port maritime de Martinique en hausse croissante) ne fera qu’accroître cette tendance.

Il faut rappeler ici que si un volume important de ces marchandises et substances illicites est destiné au marché hexagonal et européen, les populations de ces territoires Antillo-guyanais sont les premières affectées par l’ampleur grandissante des actes de violences et des dérives occasionnés par les trafics accrus de drogue et d’armes. Pour la seule année 2019, les forces de police font état de (d’) :

L'achat d'un scanner mobile situé au bénéfice du Grand Port maritime de Martinique, et dont l'usage serait délégué à la Direction Interrégionale des Douanes Antilles-Guyane, serait donc tout à fait opportun afin de mieux contrôler le contenu des conteneurs qui y transitent. Ce scanner mobile pourrait également être mis ponctuellement à disposition du Grand Port maritime de Guadeloupe (Jarry), au regard des besoins identiques existants en Guadeloupe. Ce scanner correspond à une demande forte des organisations syndicales représentatives du personnel de la Direction Interrégionale des Douanes Antilles-Guyane.

Dans les faits, nous ne souhaitons aucunement réduire de 1,5 million d’euros les crédits du programme 138, « Emploi outre-mer ». Il reviendra donc au Gouvernement de procéder à l’abondement de crédits qui s’impose.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion