⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Projet de loi de finances pour 2020 — Texte n° 2272

Amendement N° CL61C (Non soutenu)

(5 amendements identiques : CL60C CL64C 1332C 1376C 1406C )

Publié le 21 octobre 2019 par : Mme Ménard.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Modifier ainsi les autorisations d'engagement et les crédits de paiement :

(en euros)
Programmes+-
Police nationale10 000 0000
Gendarmerie nationale00
Sécurité et éducation routières010 000 000
Sécurité civile00
TOTAUX10 000 00010 000 000
SOLDE0

Exposé sommaire :

Transférer 10 000 000 d’euros du programme 207 (sécurité et éducation routières), action 02 (démarches interministérielles et communication) vers le programme 176 (police nationale), action 04 (Police des étrangers et sûreté des transports internationaux).

En 2017, Gérard Collomb estimait que le nombre d’étrangers en situation irrégulière s’établissait à 300 000 personnes. Pour d’autres, il y aurait jusqu’à 400 000 voire 500 000 clandestins.

Si le gouvernement a prévu d’augmenter le budget de la police des étrangers et sûreté des transports internationaux de 10 %, c’est une bonne chose mais ce n’est pas suffisant. Pour empêcher l’immigration clandestine, il convient de lutter à la racine du problème.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion