⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions,
les propositions de loi, les rapports et les votes ne peuvent plus être intégrés pour certains depuis plusieurs mois.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Lutte contre le gaspillage et économie circulaire — Texte n° 2454

Amendement N° 2316 (Rejeté)

Publié le 18 décembre 2019 par : Mme Maud Petit, Mme Mette.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

À l’alinéa 55, après le mot :

« durabilité, »

insérer les mots :

« le caractère compostable en milieu domestique, ».

Exposé sommaire :

Comme nous le savons, la fabrication des emballages de biens de consommation peut impacter la santé des consommateurs, les écosystèmes et l'épuisement des ressources. Il est donc nécessaire, aujourd’hui, de favoriser la fabrication d'emballages plus respectueux de notre environnement.

Les emballages compostables sont une alternative aux emballages plastiques. Lorsqu’ils sont conçus, dans les normes, à partir de matières issues des végétaux, ils peuvent se décomposer dans la terre en respectant l’environnement.

Aujourd’hui, le prix de ces emballages compostables demeure largement supérieur à celui d’un emballage en plastique conventionnel. Les emballages compostables devraient, pouvoir bénéficier d’un tarif, aussi voire plus attractif que le plastique vierge.

Ce présent amendement vise à inscrire dans la loi, la compostabilité comme critère de performance environnementale pouvant donner lieu à une prime accordée par l’éco-organisme au producteur.

Cet amendement a été retravaillé à partir d’une proposition de la société Lyspackaging.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion