⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Système universel de retraite — Texte n° 2623

Amendement N° 12657 (Non soutenu)

Publié le 24 février 2020 par : M. Chenu.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Supprimer les alinéas 25 à 29.

Exposé sommaire :

Un grand nombre d’articles de ce projet de loi renvoient à des ordonnances sur le fondement de l’article 38. C’est la preuve que le texte présenté au Parlement est incomplet et mal préparé. Ceci démontre l’amateurisme d’un Gouvernement censé être composé d’experts et qui avait mis en avant les 18 mois de préparation et de consultations ayant précédé le dépôt du texte.

Le Conseil d’Etat dans son avis du 24 janvier pointe l’absence de sécurité juridique et constate que : « les projections financières transmises restent lacunaires et que l’étude d’impact jointe au projet de loi reste en deçà de ce qu’elle devrait être. »

Il ajoute que : « S’en remettre à des ordonnances pour la définition d’éléments structurants du nouveau système de retraite fait perdre la visibilité d’ensemble qui est nécessaire à l’appréciation des conséquences de la réforme. »

Pour sa part, le Comité d’Orientation des Retraites, dont le Président a été entendu par la commission spéciale, rappelle que le régime actuel est équilibré financièrement, y compris au-delà de 2030.

La principale ambition de ce texte est la baisse des dépenses de retraites dans le PIB, ce qui induira mécaniquement une baisse des pensions pour tous.

Une majorité de Français s’opposant à ce texte, il convient de supprimer ces alinéas.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion