⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Projet de loi de finances pour 2021 — Texte n° 3360

Amendement N° 1043C (Retiré)

(2 amendements identiques : DN10C CF748C )

Publié le 23 octobre 2020 par : M. David Habib, M. Faure, Mme Santiago, Mme Rabault, Mme Pires Beaune, M. Jean-Louis Bricout, M. Aviragnet, Mme Battistel, Mme Biémouret, M. Alain David, Mme Laurence Dumont, M. Garot, M. Hutin, Mme Jourdan, M. Juanico, Mme Karamanli, M. Jérôme Lambert, M. Leseul, M. Letchimy, Mme Manin, M. Naillet, Mme Pau-Langevin, M. Potier, Mme Rouaux, M. Saulignac, Mme Tolmont, Mme Untermaier, Mme Vainqueur-Christophe, M. Vallaud, Mme Victory.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 
Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 
Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Modifier ainsi les autorisations d'engagement et les crédits de paiement :

(en euros)
Programmes+-
Environnement et prospective de la politique de défense06 700 000
Préparation et emploi des forces6 700 0000
Soutien de la politique de la défense00
Équipement des forces00
TOTAUX6 700 0006 700 000
SOLDE0

Exposé sommaire :

Le présent amendement du groupe Socialistes et apparentés visent à abonder les crédits en faveur du recrutement dans l’armée de terre qui, outre les problèmes récurrents bien identifiés, a de plus connu avec la crise du coronavirus un déficit et des retards dans les embauches prévues. Comme l’indique le PLF 2021 dans sa mission « défense » : « d’une manière générale, le COVID affecte les flux d’effectifs de l’armée de terre de la manière suivante : réduction du volume de recrutement, même si une partie a été reprogrammée sur le reste de l’année pour rattraper le retard pris ; compensation uniquement partielle par de moindres départs avec un taux de renouvellement des primo-contrats moins significatif que prévu initialement ».

S’agissant des problèmes plus récurrents, comme l’indique le PLF 2021 les efforts de recrutement dans l’armée de terre « entrepris depuis 2015 sont poursuivis en raison de l’effet conjugué d’une attrition plus élevée que prévue et d’une fidélisation moins importante qu’espérée. L’objectif du plan de recrutement reste donc élevé, à 16 600 candidats, et nécessite des moyens importants pour attirer, sélectionner et fidéliser. »

« En effet, d’une part, l’attrition reste un sujet de préoccupation, même si ces effectifs restent stables. La dénonciation des contrats restent élevée. Elle est pour les sous-officiers est de 19 % en 2019, et pour les militaires de rang de 30 % en 2019. Dans ce cadre, la fidélisation des personnels est fondamentale. Elle passe par le fait de rendre plus attractives les carrières notamment en améliorant le degré de formation des militaires qui ainsi pourraient mieux les faire valoir notamment en termes financiers dans le privé après leur retraite. »

Pour pallier ces carences, à la fois structurelles et plus conjoncturelles, il est proposé d’affecter la somme de 6,7 millions d’euros supplémentaires qui correspond à une redotation au titre du recrutement, en plus de l’augmentation de crédits prévue par le PLF 2021, certes nécessaires mais pas suffisante.

Cet amendement :

- flèche 6,7 millions euros de crédits de paiement supplémentaires vers l’action « préparation des forces terrestres » (au sein du programme « préparation et emploi des forces ») ;

- et réduit de 6,7 millions euros les crédits de paiement de l’action « relations internationales et diplomatie de défense » (au sein du programme « environnement et prospective de la politique de défense »).

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion