⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Projet de loi de finances pour 2021 — Texte n° 3360

Amendement N° 1140C (Rejeté)

(2 amendements identiques : 1129C 1148C )

Publié le 23 octobre 2020 par : M. Ruffin, Mme Autain, M. Bernalicis, M. Coquerel, M. Corbière, Mme Fiat, M. Lachaud, M. Larive, M. Mélenchon, Mme Obono, Mme Panot, M. Prud'homme, M. Quatennens, M. Ratenon, Mme Ressiguier, Mme Rubin, Mme Taurine.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 
Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Modifier ainsi les autorisations d'engagement et les crédits de paiement :

(en euros)
Programmes+-
Police nationale1 000 0000
Gendarmerie nationale00
Sécurité et éducation routières01 000 000
Sécurité civile00
TOTAUX1 000 0001 000 000
SOLDE0

Exposé sommaire :

Par cet amendement, le groupe parlementaire de la France insoumise rappelle l’importance du travail de psychologues pour accompagner les victimes qui se présentent dans les commissariats de police ainsi que les policières et policiers qui vivent des expériences potentiellement traumatisantes sur leur temps de travail. Nous n’oublions pas non plus les personnes interpellées et placées en garde-à-vue, parfois injustement et sans que des poursuites soient engagées à leur encontre, ce qui peut également conduire à des souffrances psychologiques. Nous insistons donc sur la nécessité de recruter en grand nombre des psychologues au ministère de l’intérieur.

Le souffrance psychologique au travail des policières et policiers ne s’améliore pas. En cause : le manque de moyens humains, matériels et financiers, et la perte de sens face aux consignes données. En 2019, selon un décompte de la police nationale, 59 policiers s’était suicidés dans l’année, soit une hausse de 60% par rapport à l’année précédente (la pire année restant 1996). Peut-être que leur souffrance au travail aurait été atténuée et ces drames évités. Nous demandons également plus de psychologues dans les commissariats, avec une priorité pour ceux davantage confrontés aux violences et à la précarité afin d’accompagner les victimes déboussolées par les traumatismesqui s’y rendent.

Nous proposons donc de prélever 1 million d’euros sur l’action 01 « Observation, prospective, règlementation, et soutien » du programme 207 « Sécurité et éducation routière » afin d’abonder l’action 06 « Commandement, ressources humaines et logistiques » du programme 176 « Police nationale ». Nous signalons que notre objet n’est pas de diminuer les crédits du programme 207 qui perdra 3,3% de son budget pour l’année 2021 et appelons à lever le gage.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion