⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Projet de loi de finances pour 2021 — Texte n° 3360

Amendement N° 1804C (Rejeté)

Publié le 28 octobre 2020 par : M. Bilde, M. Chenu, Mme Le Pen, M. Meizonnet, M. Pajot, Mme Pujol.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Modifier ainsi les autorisations d'engagement et les crédits de paiement :

(en euros)
Programmes+-
Prévention, sécurité sanitaire et offre de soins00
Protection maladie030 000 000
Recherche contre la maladie de Lyme(ligne nouvelle)30 000 0000
TOTAUX30 000 00030 000 000
SOLDE0

Exposé sommaire :

La maladie de Lyme est provoquée par une bactérie, Borrelia qui est transmise par une piqure de tique Ixodes. Elle touche de plus en plus de personnes en France, est difficilement diagnostiquée et la recherche manque cruellement de moyens.

La borréliose de Lyme peut toucher les articulations, le système nerveux ou la peau. L'incidence est mal connue et varie selon les régions. L'incidence moyenne serait de l'ordre de 1 nouveau cas pour 6000 habitants par an. Il semblerait que de nombreux cas ne soient pas ou mal diagnostiqués.

Si le diagnostic est tardif la maladie devient chronique et les conséquences physiques, neurologiques et cardiaques peuvent être très handicapantes.

L'institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) n'est pas encore capable de répondre aux enjeux de la recherche sur la maladie de Lyme faute de ressources suffisantes. Il convient donc de donner aux chercheurs les moyens de poursuivre et d'intensifier leur recherche sur une maladie qui pourrait dans quelques années provoquer d'importants problèmes de santé publique.

Le présent amendement vise donc à prélever 30 000 000 euros du programme 183 "protection maladie" action 02 "aide médicale d’État" vers un programme spécifique "Recherche contre la maladie de Lyme".

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion