⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Projet de loi de finances pour 2021 — Texte n° 3360

Amendement N° 2178C (Rejeté)

Publié le 30 octobre 2020 par : Mme Guion-Firmin.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Modifier ainsi les autorisations d'engagement et les crédits de paiement :

(en euros)
Programmes+-
Emploi outre-mer00
Conditions de vie outre-mer020 000 000
Fonds de dotation « relance COVID 19 »(ligne nouvelle)20 000 0000
TOTAUX20 000 00020 000 000
SOLDE0

Exposé sommaire :

Les périodes de confinement annoncées par le Chef de l’Etat, afin d’endiguer l’épidémie de COVID19, ont été décrétées dans l’Hexagone comme dans les territoires d’outre-mer, et parfois à contre-temps du développement de l’épidémie dans ces derniers.

L’arrêt partiel ou total de l’activité a, dans nos collectivités d’outre-mer, des conséquences économiques plus graves encore que dans l’Hexagone puisqu’elle touche des territoires déjà fortement fragilisés par l'éloignement et l'insularité qui limitent le champ d’action et la capacité des entreprises à prospecter au-delà du marché local. Très dépendants des échanges extérieurs, les outremers ont souffert, et vont souffrir encore plus fortement, de cette crise : les pertes d’activité pendant le premier confinement ont déjà été estimées à 30%.

Parallèlement au Plan territorialisé souhaité par le gouvernement pour ces territoires, il parait donc indispensable de mettre en place, sous la forme d'un fonds de dotation « relance post-pandémie » doté de 20 millions d’euros, un instrument financier qui leur permette de se rétablir, et d’envisager de changer d'échelle pour conquérir de nouveaux marchés en s'installant dans d'autres territoires du même bassin régional ou dans l'Hexagone.

En conséquence, un montant de 20 millions d'euros en autorisations d'engagement et en crédits de paiement est transféré de l'action 08 Fonds exceptionnel d'investissement du programme 123 Conditions de vie outre-mer vers un Fonds d’urgence « relance des outre-mer post COVID19 ».

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion