⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Projet de loi de finances pour 2021 — Texte n° 3360

Amendement N° 2213C (Retiré)

(6 amendements identiques : 1871C 2049C 2051C 2056C 2205C 2215C )

Publié le 31 octobre 2020 par : Mme Ramassamy, Mme Guion-Firmin.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Modifier ainsi les autorisations d'engagement et les crédits de paiement :

(en euros)
Programmes+-
Emploi outre-mer01 000 000
Conditions de vie outre-mer1 000 0000
TOTAUX1 000 0001 000 000
SOLDE0

Exposé sommaire :

Une politique du logement efficace dans les départements ultramarins suppose que l’offre corresponde à la demande. Afin de se rapprocher de ce but, il convient de mettre à disposition des différents acteurs du logement les connaissances leur permettant d'apprécier au mieux les conditions de fonctionnement du marché de l'habitat.

Dans son rapport du 15 septembre 2020 intitulé "Le logement dans les départements et régions d'Outre-mer", la Cour des comptes recommande explicitement de mieux "accompagner les collectivités locales et les intercommunalités dans leurs projets d’aménagement, d’urbanisme et d’habitat, en mettant à leur disposition un service d’ingénierie publique, à financer sur les crédits (...) de la ligne budgétaire unique".

Afin de mieux connaître les besoins en logements et d’ajuster les ressources publiques à mobiliser pour y répondre, il convient d’isoler au sein de la ligne budgétaire unique (LBU) un volume de crédits dédiés à cet effet et, d’autre part, de déployer de nouveaux outils de connaissance: cela permettra d'amplifier l'appui de l'Etat en matière d'ingénierie au profit des différents acteurs, et d'affirmer son rôle en matière de planification opérationnelle, au côté des collectivités territoriales.

Une enveloppe de crédits d’ingénierie, au sein de la LBU, sera dédiée à la réalisation d’études dans le domaine du logement et de l’urbanisme, et au soutien à la planification. A la disposition des DEAL, elle permettra d’anticiper les évolutions des besoins et d’adapter la mise en œuvre de la politique du logement dans les DROM. Ces crédits permettront de financer :

- le lancement d‘enquêtes/études pour mieux connaître le parc locatif privé, le niveau des loyers pratiqués, les parcours résidentiels, l’habitat indigne/insalubre, le logement des publics particuliers (personnes âgées, jeunes, personnes handicapées) et les copropriétés dégradées ;

- le soutien à la réalisation d’études triennales de territorialisation des besoins par chaque EPCI ;

- l’appui à l’élaboration des documents de planification des collectivités locales ;

- le financement de maîtrises d’œuvre urbaine et sociale (MOUS), à l’instar de celles réalisées en Guyane;

- le lancement d’études dans le cadre du programme "Action cœur de ville".

C'est pourquoi, pour permettre un meilleur accompagnement des collectivités locales et des intercommunalités dans leurs projets d’aménagement, d’urbanisme et d’habitat, en mettant à leur disposition un service d’ingénierie publique, il est proposé d'augmenter les moyens de l'action 01 "logement" du programme 123 "conditions de vie outre mer" en ponctionnant l'action 01 "soutien aux entreprises" du programme 138 "emploi outre mer".

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion