⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Projet de loi de finances pour 2021 — Texte n° 3360

Amendement N° 2461C (Rejeté)

Publié le 3 novembre 2020 par : Mme Ménard.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Modifier ainsi les autorisations d'engagement et les crédits de paiement :

(en euros)
Programmes+-
Presse et médias050 000 000
Livre et industries culturelles00
TOTAUX050 000 000
SOLDE-50 000 000

Exposé sommaire :

Supprimer 50 000 000 d’euros au programme 180 « Presse et médias » à l’action 02 « Aides à la presse ».

Amendement d'appel.

Supprimer 50 000 000 euros d’aides directes à la presse permettrait de les réinvestir auprès des kiosques de journaux qui ferment les uns après les autres et privent les Français de repères familiers.

Cette aide serait d’autant plus bienvenue que les kiosquiers restent bien souvent, avec les buralistes ou les boulangers par exemple, les derniers maillons d’une vie sociale en voie de disparition dans nombre de nos petites communes...

Or, on constate une constante précarisation du métier. Des travailleurs pauvres, qui travaillent 70 heures par semaine en moyenne, pour un salaire aux alentours de 1300 euros. Et encore, la moitié des professionnels n’atteignent pas ce chiffre. Les marchands de presse sont frappés par la baisse des ventes des journaux papiers.

Alors, plutôt que de soutenir de façon indécente des entreprises de presse qui appartiennent souvent à des groupes florissants, soutenons les kiosquiers ! Parce que soutenir ces professions, c’est comme soutenir le commerce de proximité, et c’est soutenir la vie de quartier et promouvoir le lien social.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion