⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Projet de loi de finances pour 2021 — Texte n° 3360

Amendement N° 2948C (Retiré)

Publié le 5 novembre 2020 par : M. Perea, M. Venteau, M. Cazenove, Mme Mauborgne, M. Moreau, Mme Marsaud, Mme Riotton, M. Templier, M. Perrot, M. Batut, M. Besson-Moreau, M. Cormier-Bouligeon, M. Blanchet.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Modifier ainsi les autorisations d'engagement et les crédits de paiement :

(en euros)
Programmes+-
Infrastructures et services de transports00
Affaires maritimes00
Paysages, eau et biodiversité20 000 0000
Expertise, information géographique et météorologie00
Prévention des risques00
Énergie, climat et après-mines00
Service public de l'énergie020 000 000
Conduite et pilotage des politiques de l'écologie, du développement et de la mobilité durables00
Charge de la dette de SNCF Réseau reprise par l'État (crédits évaluatifs)00
TOTAUX20 000 00020 000 000
SOLDE0

Exposé sommaire :

Le présent amendement prévoit d’abonder de 20 millions d’euros l’action n° 7 « Gestion des milieux et biodiversité » du programme 113 « Paysage, eau et biodiversité ».

Aussi, nous proposons de ponctionner 20 millions d’euros sur l’action n° 15 « Frais divers » du programme 345 « Service public de l'énergie », programme d'un montant total de plus de 9 milliards d'euros.

Les dégâts occasionnés par le grand gibier (cervidés, sangliers mais aussi espèces non-chassables telles que le choucas des tours) sont en croissance exponentielle ces dernières années. Les conséquences sont désastreuses pour l'agriculture et la forêt. L'indemnisation des dégâts agricoles (ceux sylvicoles ne sont pas indemnisés) est à la charge exclusive des chasseurs. En octobre 2020, l'indemnisation atteint déjà 62 millions d'euros liée aux dégâts. Depuis quelques années, afin de limiter ces dégâts, les chasseurs investissent largement dans une politique de prévention (études, grillages...). Prés de 15 millions d'euros liés à la prévention ont été investis depuis le début de l'année. L'objet de cet amendement est de répartir plus justement la charge de la prévention entre l’État et les Fédérations de chasse.

Il apparaît aujourd'hui nécessaire d'aller au delà de la seule indemnisation en renforçant la politique de prévention. Politique de prévention qui pourrait être menée par l'Office français de la biodiversité (OFB) dont le budget se trouve dans l'action 7 du programme 113. Ainsi, tous les efforts pourraient être combinés, sous l'égide de l'OFB, pour mettre un terme aux dégâts catastrophiques occasionnés par le grand gibier et favoriser la bonne gestion de sa régulation. Le renforcement du budget de l'OFB permettrait ainsi à l'Office de développer une politique partenariale avec l'ensemble des parties prenantes (État, Fédérations de chasse et monde agricole).

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion