⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Projet de loi de finances pour 2021 — Texte n° 3360

Amendement N° 2960C (Rejeté)

Publié le 5 novembre 2020 par : M. Coquerel, Mme Autain, M. Bernalicis, M. Corbière, Mme Fiat, M. Lachaud, M. Larive, M. Mélenchon, Mme Obono, Mme Panot, M. Prud'homme, M. Quatennens, M. Ratenon, Mme Ressiguier, Mme Rubin, M. Ruffin, Mme Taurine.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 
Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Modifier ainsi les autorisations d'engagement et les crédits de paiement :

(en euros)
Programmes+-
Infrastructures et services de transports05 220 000
Affaires maritimes00
Paysages, eau et biodiversité00
Expertise, information géographique et météorologie5 220 0000
Prévention des risques00
Énergie, climat et après-mines00
Service public de l'énergie00
Conduite et pilotage des politiques de l'écologie, du développement et de la mobilité durables00
Charge de la dette de SNCF Réseau reprise par l'État (crédits évaluatifs)00
TOTAUX5 220 0005 220 000
SOLDE0

Exposé sommaire :

Le CEREMA est plus que jamais un outil indispensable de la politique de l'écologie.

Parmi ses domaines d'activité, on peut citer :

– l'expertise et l'assistance aux collectivités en matière de mobilités douces ;

– les travaux sur l’artificialisation des sols, l'assistance à maîtrise d’ouvrage en matière de friches urbaines et industrielles ;

– les travaux sur la valorisation des déchets du BTP ;

– l'encadrement des bureaux d’études privés pour l’expertise des ouvrages d’art, afin de réaliser un diagnostic complet dans les deux ans à venir ;

– dans le cadre du plan de relance, l'assistance apportée à la direction de l’immobilier de l’État pour la sélection des réponses à l’appel à projets pour la rénovation énergétique des bâtiments publics ;

– la planification de l’éolien en mer, avec notamment les études de qualification des sites pour la préparation des appels d’offres ;

– la modélisation du recul du trait de côte et des risques de submersion marine…

Or le CEREMA subit de plein fouet la politique de réduction des financements et des effectifs qui prévaut au ministère de la transition écologique.

Dans le PLF pour 2021, un nouvel abaissement de son plafond d'emplois est prévu, à - 87 ETPT. Les réorganisations incessantes et les plans de départ volontaires ont fait croître le risque psychosocial dans des proportions insoutenables, comme le montre un rapport remis au début de cette année.

Il est donc proposé par cet amendement d'annuler cette nouvelle baisse d'effectifs en relevant les crédits de l'action n°11 du programme 159 de 5,22 millions d'euros, soit un coût estimatif de 60 000 euros par ETPT.

En compensation est prévu un abaissement à due concurrence de l'action 52 "Transport aérien" du programme 203 "Infrastructures et services de transports". L'action de l'État dans ce secteur peut être financée par de la fiscalité affectée prélevée sur le kérosène et sur les compagnies aériennes.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion