⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Projet de loi de finances pour 2021 — Texte n° 3360

Amendement N° 419C (Rejeté)

Publié le 21 octobre 2020 par : Mme Ménard.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Modifier ainsi les autorisations d'engagement et les crédits de paiement :

(en euros)
Programmes+-
Formations supérieures et recherche universitaire00
Vie étudiante00
Recherches scientifiques et technologiques pluridisciplinaires00
Recherche spatiale00
Recherche dans les domaines de l'énergie, du développement et de la mobilité durables03 000 000
Recherche et enseignement supérieur en matière économique et industrielle00
Recherche duale (civile et militaire)00
Enseignement supérieur et recherche agricoles3 000 0000
TOTAUX3 000 0003 000 000
SOLDE0

Exposé sommaire :

Transférer 3 000 000 d'euros à l'action 17 – Recherche dans le domaine des nouvelles technologies de l'énergie du programme 190 – Recherche dans les domaines de l'énergie, du développement et de la mobilité durables vers l'action 02 – Recherche, développement et transfert de technologie du programme 142 – Enseignement supérieur et recherche agricoles.

Amendement d'appel.

Sur ces 100 milliards du plan de relance annoncé le 3 septembre, un milliard est spécifiquement réservé à l’agriculture et à l’agroalimentaire, le secteur forestier récupérant 200 millions d’euros au titre de la lutte contre le réchauffement climatique.

Plus précisément, pour renforcer la souveraineté alimentaire, l’exécutif prévoit 360 millions d'euros, dont 100 M€ pour un plan d’indépendance protéique végétale et 250 M€ pour les filières animales. Cette enveloppe se décompose en 130 M€ pour la modernisation des abattoirs et 100 M€ pour la biosécurité des élevages et le bien-être animal.

Ces efforts restent insuffisants. L'agriculture souffre. Il convient de soutenir plus encore la recherche pour permettre à nos agriculteurs de réussir leur transition vers plus de bio sans qu'ils aient à en payer le prix.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion