⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Projet de loi de finances pour 2021 — Texte n° 3360

Amendement N° 909C (Rejeté)

(1 amendement identique : CF851C )

Publié le 22 octobre 2020 par : Mme Manin, Mme Victory, M. Juanico, Mme Tolmont, Mme Rabault, M. Jean-Louis Bricout, Mme Pires Beaune, Mme Rouaux, les membres du groupe Socialistes et apparentés.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Modifier ainsi les autorisations d'engagement et les crédits de paiement :

(en euros)
Programmes+-
Formations supérieures et recherche universitaire00
Vie étudiante75 000 0000
Recherches scientifiques et technologiques pluridisciplinaires00
Recherche spatiale075 000 000
Recherche dans les domaines de l'énergie, du développement et de la mobilité durables00
Recherche et enseignement supérieur en matière économique et industrielle00
Recherche duale (civile et militaire)00
Enseignement supérieur et recherche agricoles00
TOTAUX75 000 00075 000 000
SOLDE0

Exposé sommaire :

Cet amendement du groupe Socialistes et apparentés vise à étendre le ticket du restaurant universitaire à 1 € à tous les étudiants, et pas seulement aux boursiers.

Cette mesure d’urgence, si elle est la bienvenue, ne concerne que les étudiants boursiers, soit moins de 40 % des étudiants. Or, déjà fragilisée avant la crise, la population étudiante fait partie des groupes les plus touchés par la crise économique et sociale.

Elle se retrouve avec moins de ressources (peu d’emplois estivaux, difficultés à trouver un job étudiant, des foyers fragilisés) et un coût de la vie qui continu d’augmenter. Ainsi, pendant le confinement, ce sont 74 % des étudiants eux qui ont rencontré des difficultés financières. On a pu constater une forte augmentation de la demande d’aide via les épiceries sociales et solidaires, les AGORAé.

L’alimentation est donc un sujet crucial de la vie étudiante. Et alors que cette crise touche donc durement tout le monde étudiant, et pas seulement les étudiants boursiers, il est essentiel que tous puissent bénéficier d’un repas à un euro.

Parce que c’est toute la jeunesse de notre pays qui est impactée par la crise actuelle, nous proposons de multiplier les crédits destinés à cette nouvelle aide pour que le plus grand nombre puisse en bénéficier.

Afin d’etre recevable cet amendement est ainsi gagé :

- Cet amendement minore de 75 millions d’euros le programme « Recherche spatiale » en autorisations d’engagement et en crédits de paiement sur l’action « Maîtrise de l’accès à l’espace »

- Il majore de 75 millions d’euros l’action « aides indirectes » du programme « Vie étudiante » en autorisations d’engagement et en crédits de paiement

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion