⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Projet de loi de finances pour 2021 — Texte n° 3360

Amendement N° AS8C (Adopté)

(1 amendement identique : 1777C )

Publié le 22 octobre 2020 par : Mme Pitollat, Mme Provendier, M. Maillard, M. Daniel, M. Zulesi, M. Gouttefarde, M. Haury, Mme Vanceunebrock, M. Michels, M. Bouyx, M. Claireaux, Mme Degois, Mme Rilhac, Mme Brugnera, Mme Mörch, Mme Lenne, M. Ardouin, Mme Sarles, M. Touraine.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 
Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Modifier ainsi les autorisations d'engagement et les crédits de paiement :

(en euros)
Programmes+-
Hébergement, parcours vers le logement et insertion des personnes vulnérables5 000 0000
Aide à l'accès au logement00
Urbanisme, territoires et amélioration de l'habitat00
Impulsion et coordination de la politique d'aménagement du territoire02 500 000
Politique de la ville02 500 000
Interventions territoriales de l'État00
TOTAUX5 000 0005 000 000
SOLDE0

Exposé sommaire :

La domiciliation permet à toute personne sans domicile stable de disposer gratuitement d’une adresse administrative où recevoir son courrier. Cette adresse lui permet de faire valoir des droits et prestations. Pour les plus exclus, disposer d’une domiciliation administrative signifie la reconnaissance de l’appartenance à un territoire, à une commune.
Ainsi, toute personne ne disposant pas d’une adresse doit pouvoir avoir accès à un service de domiciliation si elle en exprime le besoin.
Si la loi ALUR du 24 mars 2014 a inscrit le pilotage de la domiciliation par l’État, ce sont les centres communaux d’action sociale (CCAS) qui sont chargés de sa mise en œuvre. Ce service peut également être rendu par des associations, mais les CCAS comme les associations manquent de moyens pour réaliser cette mission dans de bonnes conditions.
Un déplacement de crédits de 5 millions d’euros permettrait d’apporter une première aide aux organismes de domiciliation, dont le nombre était estimé à 2 716 par la DGCS en 2018, à raison de 1840 euros par organisme. Cette allocation de moyens ne lèverait pas tous les freins à la domiciliation mais contribuerait à l’amélioration de ce service. Elle permettrait notamment :
- L’installation de logiciels performants et une formation à leurs fonctionnements pour une meilleure gestion des courriers ;
- Le subventionnement de services liés à la domiciliation nécessaires aux publics (écrivains publics, traduction de courriers...) ;
- La recherche voire la mise à disposition de locaux adaptés pour la bonne gestion de cette activité, etc.
Pour ce faire, un déplacement de crédits est proposé par cet amendement :

a. ouverture de 5 millions d’euros en autorisations d’engagement et en crédits de paiement sur l’action n° 12 du programme 177 ;

b. annulation de 2,5 millions d’euros en autorisations d’engagement et en crédits de paiement dans le programme 112, au sein de l’action 13 « Soutien aux opérateurs » ;

c. annulation de 2,5 millions d’euros en autorisations d’engagement et en crédits de paiement dans le programme 147, au sein de l’action 1 « Actions territorialisées et Dispositifs spécifiques de la politique de la ville ».

Cet amendement vise à porter les crédits de l’action n° 12 du programme 177 à :
2 138 506 157 euros en CP
2 113 024 914 euros en AE

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion