⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Projet de loi de finances pour 2021 — Texte n° 3360

Amendement N° CD57C (Adopté)

(1 amendement identique : 2717C )

Publié le 27 octobre 2020 par : M. Pichereau.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Modifier ainsi les autorisations d'engagement et les crédits de paiement :

(en euros)
Programmes+-
Infrastructures et services de transports011 400 000
Affaires maritimes00
Paysages, eau et biodiversité00
Expertise, information géographique et météorologie00
Prévention des risques00
Énergie, climat et après-mines00
Service public de l'énergie00
Conduite et pilotage des politiques de l'écologie, du développement et de la mobilité durables11 400 0000
Charge de la dette de SNCF Réseau reprise par l'État (crédits évaluatifs)00
TOTAUX11 400 00011 400 000
SOLDE0

Exposé sommaire :

Cet amendement vise à transférer le versement de la subvention pour charge de service public attribuée à l’Autorité de régulation des transports (ART), qui passe aujourd’hui par le biais de l’action 47 du programme 203 « Infrastructures et services de transport », vers le programme 217 « Conduite et pilotage des politiques de l’écologie, du développement et de la mobilité durables ».

L’ART est une autorité administrative indépendante (AAI) qui n’est désormais plus financée par des taxes affectées. Dès lors, le versement d’une subvention pour charge de service public à l’Autorité par le responsable du programme 203 - le directeur général des infrastructures, des transports et de la mer (DGITM) - apparaît peu compatible avec le caractère indépendant d’une AAI, dans la mesure où le responsable de programme assure la mise en œuvre de la politique des transports, que l’Autorité est justement chargée de réguler.

C’est pourquoi le présent amendement transfère 11,4 millions d’euros de l’action 47 du programme 203 vers l’action 8 « Personnels œuvrant pour les politiques de transport » du programme 217, qui contiendrait les crédits octroyés à l’ART. Ce faisant, le responsable de programme chargé des crédits de l’ART ne serait plus le DGITM mais la secrétaire générale du ministère de la transition écologique.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion