⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Projet de loi de finances pour 2021 — Texte n° 3360

Amendement N° CF1078C (Non soutenu)

(1 amendement identique : 177C )

Publié le 19 octobre 2020 par : M. Pichereau, M. Fugit, Mme Rossi, M. Perrot, M. Barbier, M. Baichère, Mme O'Petit, M. Haury, M. Trompille, M. Claireaux, M. Daniel, M. Zulesi.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Modifier ainsi les autorisations d'engagement et les crédits de paiement :

(en euros)
Programmes+-
Développement des entreprises et régulations10 000 0000
Plan France Très haut débit00
Statistiques et études économiques010 000 000
Stratégies économiques00
TOTAUX10 000 00010 000 000
SOLDE0

Exposé sommaire :

Cet amendement propose d’abonder de 10 millions d’euros un fonds d’aide dédié à la modernisation et à la diversification des stations-services réparties sur le territoire national.
Ce fonds dédié, abondé de 10 millions d’euros par an, permettrait ainsi de déployer des énergies alternatives dans les territoires et d’adapter les installations liées aux stockages de ces énergies. Il aiderait les propriétaires-exploitants de stations-services à diversifier leurs activités et à mettre aux normes leurs installations de distribution et de stockage, qui représentent un coût significatif pour ces derniers : ce fonds garantirait ainsi un approvisionnement en carburants sur tout le territoire national en évitant des fermetures de stations à court, moyen ou long terme.
Pour rappel, il existe en France près de 2 900 stations indépendantes implantées en zone rurale. Elles sont la clé d’un maillage fin du territoire, apportant un service de proximité dans des zones désertifiées, où les habitants sont souvent dépendants de leur véhicule. La crise sanitaire a mis en exergue l’importance de ce maillage qui a permis à la filière du transport de marchandises, en deuxième ligne, de jouer un rôle majeur dans la lutte contre la pandémie (transport de matériel médical et demain de tests et de vaccins) en assurant les ravitaillements nécessaires des véhicules.
De manière générale, les stations-services contribuent au désenclavement des territoires et à la préservation de commerces de proximité dans les zones rurales et péri-urbaines et constituent une des réponses à l’enjeu de la transition énergétique, qui doit passer par un aménagement territorial et technique, notamment avec le déploiement de bornes de recharge électrique.
Cet amendement propose d’ajouter 10 millions d’euros au programme « Développement des entreprises et régulations », à l’action « 25 – Mesures exceptionnelles dans le cadre de la crise sanitaire ». Un retrait de 10 millions d’euros est ainsi effectué dans le programme « Statistiques et études économiques » à l’action « 01 Infrastructures statistiques et missions ». Cette répartition permet de prélever à l’action la plus dotée et ainsi atténuer les effets, en préservant l’action économique de l’État.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion