⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2021 — Texte n° 3397

Amendement N° AS887 (Rejeté)

Publié le 13 octobre 2020 par : M. Grelier, M. Bazin, M. Cherpion, Mme Guion-Firmin, M. Ramadier, Mme Ramassamy.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

À l’alinéa 4, supprimer les mots :

« mentionnées aux articles L. 1411‑11‑1, L. 1434‑12, L. 6323‑1 et L. 6323‑3 du code de la santé publique, ».

Exposé sommaire :

Cet amendement du groupe les Républicains vise à donner de la souplesse dans l’attribution des investissements prévus par cet article.

En effet, il est prévu que le fonds pour la modernisation et l’investissement en santé, qui sera doté de 6 Md€, dont plus de la moitié sera consacré à l’investissement numérique en santé, soit réservé, en sus des établissements de santé, services médico-sociaux et groupements de coopération sanitaire, aux structures d’exercice coordonné de type CPTS, équipes de soins primaires et équipes de soins spécialisés.

Or, limiter l’accompagnement uniquement aux structures d’exercice coordonné prévues par la loi risque de rigidifier considérablement l’attribution des subventions. Ne pas inclure d’autres formes d’exercice coordonné qui peuvent être exister sur le territoire aura pour conséquences de ralentir la modernisation des systèmes d’informatisation en médecine de ville et ne bénéficiera pas, à terme, à la population.

C’est pourquoi que cet amendement vise à éviter de rajouter des carcans administratifs en incluant tous les types d’exercice coordonné.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion