⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Protection des mineurs victimes de violences sexuelles — Texte n° 3878

Amendement N° 170 (Tombe)

(1 amendement identique : 192 )

Publié le 15 février 2021 par : Mme Krimi, Mme Valérie Petit, M. Marilossian.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Texte de loi N° 3878

Article 1er (consulter les débats)

I. – À l’alinéa 19, supprimer les mots :

« , et si leur différence d’âge est de plus de cinq ans ».

II. – En conséquence, supprimer l’alinéa 20.

Exposé sommaire :

Cette formulation n’est pas satisfaisante pour exempter les jeunes majeurs du champ d’application de cet article. En effet, elle permet aussi d’exempter les relations sexuelles entretenues entre une mineure de 13 ans encore au collège et un majeur de 18 ans entrant à l’université.

Ainsi cet écart d’âge pose problème, car elle permet d’exclure du champ d’application de l’article 1er une situation qui devrait être pénalement répréhensible.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion