⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Lutte contre les inégalités mondiales — Texte n° 3887

Amendement N° 43 (Rejeté)

Publié le 12 février 2021 par : Mme Genetet.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Texte de loi N° 3887

Article 2 (consulter les débats)

Après l’alinéa 2, insérer l’alinéa suivant :

« 1° bis La cohérence entre les choix stratégiques et géographiques effectués en matière d’aide au développement, et les objectifs de la diplomatie française en matière d’influence et de présence économique et culturelle ; »

Exposé sommaire :

Cet amendement vise à un rééquilibrage géographique de notre aide au développement, afin de mieux prendre en compte les enjeux dépassant le seul continent africain.

La liste des pays prioritaires de l’APD, définie par le CICID en 2018, et actée dans le cadre de partenariat global compte 18 pays africains sur 19 pays au total. Cette répartition géographique ne tient pas suffisamment compte des réalités démographiques du monde, ni des intérêts stratégiques de la France et des menaces qui pèsent sur l’Europe.

L’APD, en plus d’aider à la réduction des inégalités et de la grande pauvreté, est un outil d’influence, utilisé comme tel par toutes les grandes puissances.

A l’heure où le monde a basculé vers l’Asie, il est souhaitable pour la France d’en prendre pleinement conscience et d’adapter à la fois sa politique et ses outils. L’Asie compte plus de 4,5 milliards d’habitants, soit plus de la moitié de la population mondiale et en 2020, le PIB de l’ensemble des pays asiatique est devenu supérieur au PIB du reste du monde combiné.

Cette réalité fait de l’Asie, un espace géographique incontournable pour la France et où se joue l’avenir du monde. Les défis y sont nombreux : pauvreté, inégalités, dérèglement climatique, sécurité et lutte contre le terrorisme, sans parler des enjeux économiques colossaux.

En outre, la France est de plus en plus engagée dans un rapprochement avec les pays de l’axe indopacifique. L’aide au développement a toute sa place dans ce grand projet stratégique pour la France. Enfin, il est essentiel pour notre pays de trouver sa place dans un secteur où la Chine, l’Australie, le Japon et les États-Unis ont d’ores et déjà pris une longueur d’avance.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion