⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Lutte contre les inégalités mondiales — Texte n° 3887

Amendement N° 87 (Rejeté)

Publié le 13 février 2021 par : Mme Sylla, Mme Tuffnell, M. Bournazel, Mme Lenne, M. Gérard, Mme Tiegna, Mme Tanguy, Mme Frédérique Dumas.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Texte de loi N° 3887

Article 9 (consulter les débats)

Compléter la première phrase de l’alinéa 3 par les mots :

« ainsi que d’un représentant de l’Organisation internationale de la francophonie désigné par le secrétaire général de l’Organisation internationale de la francophonie ».

Exposé sommaire :

Cet amendement vise à renforcer le rôle de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) dans le pilotage et l’évaluation de l’aide publique au développement.

L’Organisation internationale de la Francophonie s’appuie sur quatre directions de programmes : Affaires politiques et gouvernance démocratique, Langues française culture et diversité, Education et jeunesse, Francophonie économique et numérique.
Elle s’appuie également sur quatre opérateurs afin de mettre en œuvre la coopération multilatérale francophone que sont : l’agence universitaire de la Francophonie (AUF), TV5 MONDE, l’Association internationale des maires francophones (AIMF), l’Université Senghor d’Alexandrie.

Ces composantes par leur mission sont représentatives des intérêts de la société civiles et des collectivités locales de l’espace francophones et sont des acteurs à part entière du développement et de la coopération.

Par ailleurs, l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, financée en partie par l’OIF, adopte des avis et des recommandations destinés à l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) et aux chefs d’Etat et de gouvernement des pays ayant le français en partage.

Cette imbrication des représentations parlementaires et de l’OIF confère à l’OIF un rôle d’acteurs institutionnels dont les avis et consultations devraient être plus fonctionnelles, en lien avec les organes de gouvernance et d’évaluation de l’aide publique au développement.

L’OIF intervient sur tous les domaines abordés par ce projet de loi.

Le renforcement de la présence de représentant de l’OIF au sein des organes de la politique d’aide publique au développement vise à accompagner les nouveaux acteurs du développement que sont les plateformes digitales et à en faire de véritables outils de développement.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion