⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Projet de loi de programmation des finances publiques pour les années 2018 à 2022 - projet de loi de finances pour 2018 — Texte n° 485

Amendement N° 456 (Adopté)

(1 amendement identique : CF14 )

Publié le 14 décembre 2017 par : M. Giraud.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Supprimer cet article.

Exposé sommaire :

Le Sénat a adopté, en première lecture, un amendement demandant au Gouvernement de remettre un rapport sur l'opportunité de créer un indicateur de performance rendant compte de l'attractivité de la filière des métiers du numérique et des systèmes d'information et de communication au sein de l'État.

Il est proposé que ce rapport formule également des propositions pour faciliter le recrutement et la fidélisation de compétences rares et recherchées dans ce domaine.

Déposé par M. Thierry Carcenac, rapporteur spécial de la mission Gestion des finances publiques et des ressources humaines, cet amendement avait reçu un avis favorable de la commission des finances, mais un avis défavorable du Gouvernement.

Si la difficulté à attirer et à fidéliser de tels profils reste une réalité, qui a été soulevée par les rapporteurs spéciaux des deux chambres, l'administration s'est saisie du problème et travaille actuellement à améliorer cette situation.

La direction interministérielle du numérique et du système d'information et de communication de l'État (DINSIC) et la direction générale de la fonction publique (DGAFP) ont ainsi été chargées de mettre en place un plan d'actions permettant d'améliorer l'attractivité de l'administration en la matière. La circulaire du Premier ministre du 21 mars 2017 relative à la gestion des ressources humaines dans les métiers du numérique et des systèmes d'information et de communication a permis d'identifier une série d'objectifs et de mobiliser les directions des ressources humaines des différents ministères dans cette perspective.

Plusieurs groupes de travail ont été formés au sein de l'administration, dans ce cadre, sur les sujets relatifs à la gestion prévisionnelle des emplois, des effectifs et des compétences, du recrutement, de la rémunération, de la mobilité, et de la formation dans les métiers du numérique, notamment.

Ces groupes de travail devraient aboutir au cours de l'année 2018, et il semble dès lors hâtif de requérir un rapport sur ce thème.

Le présent amendement propose ainsi de supprimer l'article 55 quater adopté par le Sénat en première lecture.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion