Programmation militaire pour les années 2019 à 2025 — Texte n° 765

Amendement N° 56 (Rejeté)

Publié le 20 mars 2018 par : M. Bazin, Mme Bazin-Malgras, M. Boucard, Mme Valérie Boyer, M. Brun, M. Descoeur, M. Dive, M. Pierre-Henri Dumont, M. Hetzel, M. Le Fur, M. de la Verpillière, Mme Poletti, M. Reda, M. Sermier, M. Viala, M. Jean-Pierre Vigier, M. Breton, M. Deflesselles, M. Furst, M. Gosselin, Mme Lacroute, Mme Louwagie.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 
Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Rédiger ainsi le tableau de l'alinéa 2 :

«

(En milliards d'euros courants)20192020202120222023Total 2019‑202320242025Total 2019‑2025

Crédits budgétaires de la mission « Défense »36.538.841.142.842.820242.850294.8

».

Exposé sommaire :

L'objectif de cet amendement est de mettre en conformité les ressources budgétaires avec la période de la LPM qui va de 2019 à 2025, afin d'assurer une meilleure visibilité des ressources consacrées aux armées.

Il convient de plus d'assurer une progressivité régulière, chaque année de 2019 à 2025, contrairement à ce qui nous est proposé, qui prévoit un effort important sur les dernières années. Il faut amender la trajectoire budgétaire pour la rendre crédible.

Il s'agit d'éviter le « mur budgétaire » de 2023 prévu par cette loi de programmation militaire.

Si on veut atteindre en 2025 cet objectif de 2 % de la défense nationale, soit 50 Milliards d'euros, il ne faut pas repousser l'essentiel des efforts au prochain quinquennat.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion