Liberté de choisir son avenir professionnel — Texte n° 904

Amendement N° AS959 (Non soutenu)

Publié le 29 mai 2018 par : Mme Corneloup, M. Abad, M. Ferrara, M. Grelier, Mme Louwagie, M. Lurton, M. Vialay.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Compléter l'alinéa 38 par les mots : « À cet égard, elle veillera particulièrement à ce que l'apprentissage des techniques et des gestes professionnels soit privilégié dans le cadre de la dispense des enseignements nécessaires durant le temps de formation en CFA ; ».

Exposé sommaire :

Sans remettre en cause le principe de la dotation de 400 heures par an dévolues à l'enseignement théorique durant le temps de formation en CFA, il faut qu'une plus grande attention soit réservée à la manipulation.

L'apprentissage des techniques et des gestes professionnels fait naturellement déjà partie du protocole de formation, que ce soit en atelier, en laboratoire ou en salle informatique pour y apprendre les techniques et les gestes professionnels à l'aide d'outils et de matériels spécifiques.

Cet amendement vise donc à promouvoir une formation davantage tournée vers les métiers et la transmission des savoirs, afin que le degré de qualification requis par la pratique du métier soit en adéquation avec la réalité du métier.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion