⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Démocratie plus représentative responsable et efficace — Texte n° 911

Amendement N° 150 (Sort indéfini)

Publié le 10 juillet 2018 par : M. Nury, M. Reda, M. Sermier, M. Parigi.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Supprimer cet article.

Exposé sommaire :

Lorsque le Parlement ne se prononce pas dans les 70 jours en matière de loi de finances, la Constitution prévoit que le gouvernement peut agir par voie d’ordonnances.

Le projet de loi constitutionnel propose de ramener ce délai à 50 jours.

Cet amendement propose de supprimer la limitation. La loi de finances concerne une matière éminemment démocratique. Le Parlement est né pour voter les recettes. Le principe de consentement à l’impôt impose que le projet de loi de finances soit élaboré et validé par les représentants du peuple.

Or, le Parlement est l’institution par laquelle s’exprime la volonté du peuple. La loi de finances est l’œuvre du Parlement. Le recours aux ordonnances dans ce domaine doit être strictement limité. C’est pourquoi on ne peut permettre une dépossession de cette compétence en matière de loi de finances.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion